Empêchons une deuxième tentative d’expulsion (sous escorte!) vers la Côte d’Ivoire ce 27/02/2015!

Résultat de recherche d'images pour "photos migrants police"

Achille Gnapi est un opposant politique ivoirien actif contre le régime
actuel. Il a dû fuir ce pays avec toute sa famille; leurs vies étant
menacées. Certains sont au Ghana, sous protection subsidiaire, un autre
est demandeur d’asile en Chine.
Achille est arrivé fin 2006 en Belgique pour demander l’asile. A l’issue
de sa 4ème demande qui avait fait l’objet d’un refus de reconnaissance
de la qualité de réfugié, un recours a été introduit devant le Conseil
du Contentieux des Etrangers (CCE). Ce recours a été examiné le 29
janvier 2015 par le CCE, malgré le fait que ni l’avocat, ni Mr Gnapi
n’aient été avisés à temps de cette audience.
Ce même jour, il a reçu un ordre de départ vers la Côte d’Ivoire, alors
que la réponse du CCE n’était toujours pas rendue, retour programmé
pour ce samedi 31 janvier à 14H. Mr Gnapi a refusé cette tentative
d’expulsion.
La situation des prisonniers politiques dits “pro-Gbagbo” en Côte
d’Ivoire est des plus difficile et a fait l’objet de très nombreux
rapports d’ONG comme HRW, AMNESTY INTERNATIONAL et même du rapporteur
spécial des droits de l’Homme de l’ONU, lesquels concluent tous à des
traitements inhumains et dégradants, et à une justice des “vainqueurs”
qui ne visent qu’un seul camp.
Un retour de Mr Gnapi, en tant que débouté de l’asile risque de
l’exposer à un préjudice grave, difficilement réparable.

Rapport d’Amnesty rédigé en 2013, intitulé « la loi des vainqueurs » et
qui dénonce la répression que subissent les opposant politiques, (ou
toute personne jugée pouvant en être une) :

http://www.amnesty.org/fr/library/asset/AFR31/001/2013/fr/028f70d7-8f37-4a40-ad71-71c9e8369a41/afr310012013fr.pdf
Cela va faire 5 mois et quelques qu’il est au centre fermé de Bruges.
Quand on lui demande ce qui se passe dans le centre voici ce qu’il
répond : « Ici il n’y a pas de droit, vous êtes toujours en tort, parce
que vous êtes un prisonnier, un étranger. Ca détruit le mental, l’esprit »

Une deuxième tentative de rapatriement en Côte d’Ivoire est prévue ce
vendredi 27 février. Départ de Zaventem à 11h35.
Tout son entourage et toutes ses relations refusent qu’Achille soit
expulsé, témoignant tous des dangers évidents auxquels il sera exposé
en Côte d’Ivoire.
Rendez-vous ce vendredi 27 février à l’aéroport à 9h30 pour prévenir les
passagers de la possible présence d’Achille avec son escorte à l’arrière
de l’avion.
Vol SN255 vers Abidjan à 11h35

Campagne de fax et de mail aux collabos et responsables de ces expulsions :

A la compagnie aérienne, grande habituée des déportations Brussels
Airlines, alias SN Airlines:
Brussels Airlines,b.house,
Brussels Airport bld 26,Ringbaan,
1831 Diegem,Belgium
Fax 027233599 / 027238496 / 027534931
http://www.brusselsairlines.com/de_at/contact/
https://www.facebook.com/brusselsairlines?fref=ts

Et aux responsables de ces décisions :
– Monsieur M. F. Roosemont, Directeur de l’Office des Etrangers :
Bur_Presse@dofi.fgov.be
T 02 793 80 31 (NL – EN) – 02 793 80 30 (FR), Fax 02 274 66 40 ,
Premier ministre Charles Michel
Tél: 02 501 02 11 Fax: 02 512 69 52 e-mail: info@premier.fed.be
Monsieur Jan Jambon Vice Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur
Tél: 02 504 85 13
email: secretariaat.kabinet@ibz.fgov.be
ET à
Monsieur Theo Francken
Secrétaire d’Etat à l’Asile et
la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint
au Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur.
Tél: 02 206 14 21 –
theo.francken@n-va.be

kab.francken@ibz.fgov.be

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *