Un communiqué du MRAX: où est Martine Tumba?

Résultat de recherche d'images pour "photos de l office des étrangers à bruxelles"

La direction générale de l’Office des Étrangers avait décidé de maintenir sa décision d’expulser une jeune dame congolaise sans-papier sans respecter la procédure légale…

Déjà le 19 décembre 2014, l’Office des Etrangers avait voulu expulser la jeune dame alors que sa demande de cohabitation légale était en cours de traitement par sa commune de résidence. En principe, cela suspend la décision d’un ordre de quitter le territoire et rend cet ordre inexécutable jusqu’au jour ou l’officier de l’état civil rend sa décision. En plus, la décision de maintenir l’expulsion n’avait pas été signifiée à la jeune femme ni à son avocat comme la loi l’exige. En effet, c’est par l’assistante sociale du centre fermé que la direction de l’Office des Etrangers avait fait savoir à Martine le maintien de la décision d’expulsion.
A l’époque et d’après les dires de l’assistante sociale, les services de l’Office des Étrangers doutaient de la sincérité de la procédure de cohabitation légale entre Martine et son fiancé. Et pourtant, ils sont ensemble depuis 2 ans, cohabitent depuis le mois de Septembre 2014 et attendaient un heureux événement jusqu’à ce que Martine fasse une fausse-couche pendant son internement dans le centre fermé. Elle vivait en Belgique depuis 5 ans et terminait ses études en sciences infirmières. Plus grave encore, son avocat avait également introduit une demande de mesures provisoires près de la Cour européenne des Droits de l’Homme. Mesures censées être également suspensives de l’exécution de l’ordre de quitter le territoire. Et pourtant, l’Office des Étrangers s’était obstiné à ignorer cette règle avant d’être forcé de faire marche arrière le jour de l’expulsion suite à l’opposition de Martine.
… Le 10 février 2015, l’Office des Etrangers persiste et tente d’expulser à nouveau Martine…
Embarquée de force sur un vol au départ de Bruxelles vers Kinshasa, Martine n’a plus été expulsée par ce vol suite aux protestations de certains passagers (qui ont d’ailleurs fait l’objet d’une arrestation administrative). Cependant, selon la porte-parole de l’Office des étrangers Dominique Ernould, la jeune femme a été embarquée le même jour sur un second vol qui faisait escale à Paris. Des passagers se sont à nouveau rebellés pour empêcher l’expulsion, et l’intéressée a été descendue de l’avion au moment de l’escale à Paris. La jeune femme, de 26 ans, est revenue mercredi matin sous escorte et a été replacée en centre fermé en vue d’une prochaine tentative d’expulsion. (Belga)
…Mais où est Martine ?
Donc en principe, si on se fie aux médias, Martine aurait été ramenée en Belgique. Mais nous n’avons trouvé aucune trace de la jeune femme en Belgique, jusqu’à présent. Une chose est sûre : elle n’est pas au Centre fermé 127 bis ! Même son fiancé n’a plus eu de ses nouvelles depuis la tentative d’expulsion.

Fait à Bruxelles, le 11/02/2015

John’s Mbulula (Coordinateur Asile et Migration)

Nicha Mbuli (Administratrice et Juriste)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *