Dernier refoulement de migrants subsahariens, à Nador

Voici le récit du dernier refoulement de migrants subsahariens au Maroc, par la section de l’Association marocaine des Droits humains, à Nador.

Près de 200 migrants, en provenance d’Afrique sub-saharienne, ont essayé de traverser le grillage vers Melilla, le jeudi 3 Avril 2014, entre 05h00 et 06h00, dans la zone Bni Chiker. Ils ont été interceptés par les forces marocaines, violemment, qui ont blessé un certain nombre d’entre eux. C’est ce qui a été rapporté par un blessé à la Commission migrations de Nador. Huit seulement ont été transférés à l’hôpital, deux d’entre eux ont eu des fractures au niveau des jambes.

La majorité des migrants ont été arrêtés. 21 d’entre eux ont réussi à atteindre les grillages et ont tenté de rester du côté espagnol. Pour les forcer à partir, la Guardia Civile espagnole leur a lancé des gaz lacrymogènes, provoquant un gonflement des yeux. Elle les a obligés à redescendre, puis les a remis aux forces marocaines. 6 personnes sont transférées à l’hôpital, tandis que le reste est transféré à la gendarmerie de Bninsawr, où ils ont transférés avec leurs camarades arrêtés, vers la ville de Rabat.

Saïd Tbel (AMDH – Rabat)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *