Halte au racisme ! Respect des droits des migrants !

Depuis de longues années, le Maroc accepte de jouer le rôle de gendarme aux frontières de l’Europe. Des milliers de migrants subsahariens transitent par ce pays pour tenter de passer en Europe, par bateau ou par les grillages des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Beaucoup d’entre eux aspirent à présent à s’installer et à faire leur vie au Maroc. Des opérations policières de rafles, d’arrestations arbitraires, de déportations vers le Sud ou la frontière algérienne, accompagnées de viols, de tabassages, de morts, sont organisées par les autorités marocaines dans tout le pays. A côté de ce racisme institutionnel, il existe un fort sentiment anti-Noirs dans certains secteurs de la population. Les migrants subsahariens sont victimes de racisme ordinaire, d’exploitation dans le travail, dans le logement, de discriminations nombreuses, de vexations, d’insultes, d’agressions. Ces derniers mois, plusieurs crimes racistes ont été commis, par des policiers ou des particuliers. L’émotion est grande dans les milieux démocratiques, progressistes, de défense des droits de l’homme et de migrants. Une mobilisation de grande ampleur a été organisée, avec un rassemblement devant le parlement à Rabat, aujourd’hui même. Cette campagne, qui intervient à un moment charnière où le pouvoir marocain semble vouloir amorcer une nouvelle politique migratoire, basée sur l’accueil et le respect des droits humains, est soutenue et organisée par : Organisation démocratique du travail. ODT-Travailleurs immigrés. REMOFIME (Réseau mondial des femmes immigrées et épouses). UMT (Courant démocratique). ADFM (Association Démocratique des Femmes du Maroc). ALECMA (Association Lumière sur l’Emigration Clandestine au Maghreb). AMDH. ARESMA 28. ATTAC. CCSM (Collectif des Communautés Subsahariennes au Maroc). Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc. FLDDF (Fédération de la Ligue Démocratique du Droit des Femmes). GADEM (Groupe Antiraciste d’Accompagnement et de Défense des Etrangers et Migrants). JAFEM (Joint Action for those Forced Emigrate). Manifeste euroafricain sur les migrations (Comité Maroc). M20F (Coordination de Rabat). Mouvement pour la démocratie paritaire.

L’association SOS MIGRANTS, à Bruxelles, appuie cette action, et soutient depuis de nombreuses années la lutte des défenseurs des droits de l’homme et des associations de migrants pour le respect des droits, la régularisation de tous les migrants et contre le racisme au Maroc. Elle intervient également en Belgique, où elle propose des ateliers d’expression et d’écriture aux jeunes demandeurs d’asile, réfugiés et sans papiers à Bruxelles, ainsi qu’aux femmes venues dans le cadre du regroupement familial, maltraitées par leur conjoint, l’ayant quitté et ayant perdu leur titre de séjour. Elle propose des actions de sensibilisation des responsables politiques et des citoyens, aux conséquences humaines désastreuses d’une politique d’asile de plus en plus dure et fermée. Elle milite pour une Europe ouverte, transformant radicalement ses relations avec l’Afrique et les pays en voie de développement, par une coopération économique juste et équilibrée, par une politique d’asile humaine et accueillante respectant la dimension humaine de ce drame qu’est la migration et l’exil.

Contact : SOS MIGRANTS – 4 rue Rouppe à 1000 Bruxelles – 0032 486 85 73 81 – serge_noel1@hotmail.com

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *