Le bourgmestre de Bruxelles accepte une première réunion de travail sur les réquisitions le 28 août

SOS Migrants

38 rue du Grand Hospice

1000 Bruxelles

0486 85 73 81

serge_noel1@hotmail.com

FB : SOS Migrants

www.sosmigrants.be

 

Bruxelles, le 27 juillet 2017

 

Monsieur Philippe Close, Bourgmestre

Madame Faouzia Hariche, Echevine de la Jeunesse et de l’instruction publique

Monsieur Ahmed El Ktibi, Président du CPAS

Monsieur Ouriaghli, Echevin du logement

 

 

Objet : réquisition de bâtiments privés en vue de reloger des sans-papiers et des sans-abris

 

Monsieur Close, cher Philippe, Madame Hariche, chère Faouzia, Monsieur El Ktibi, cher Ahmed, Monsieur Ouriaghli, cher Mohamed,

 

 

Vous avez certainement suivi les événements qui se sont produits à Etterbeek ces derniers jours. En effet, suite à une forte mobilisation associative, syndicale, citoyenne et politique, le bourgmestre De Wolf a décidé de reloger « La voix des sans-papiers », collectif de sans-papiers, dans un bâtiment privé qu’il a réquisitionné, prenant ainsi une mesure sans précédent à Bruxelles.  Ce fait innovant ouvre la voie à des solutions de relogement de sans-papiers mais aussi de sans-abris belgo-belges. Cette mesure prise par De Wolf, MR, a notamment été rendue possible grâce à la forte mobilisation du groupe socialiste d’Etterbeek.

 

Aujourd’hui, notre souci est de favoriser ce type de mesure dans d’autres communes, sur la base de la nouvelle jurisprudence ainsi créée. Il nous semble qu’il ne faut pas laisser l’initiative à un bourgmestre MR. La ville de Bruxelles nous semble un terrain d’expérimentation idéal d’une telle jurisprudence. Pour plusieurs raisons. La présence sur son territoire de nombreux sans-abris, le fait que « Voix des sans-papiers »  a ces derniers mois effectué deux occupations sur son territoire, qui se sont bien passées, et qui ont bénéficié de la bienveillance des autorités communales, (rue Camusel et rue Michel-Ange), et qui ont permis de créer une relation de confiance entre ce collectif de sans-papiers, SOS Migrants qui faisait et fait toujours, office de facilitateur et la commune. L’autre raison, c’est que Bruxelles Ville est gouvernée à gauche, par de vrais responsables humanistes et progressistes, avec par surcroît un partenaire MR, parti de De Wolf, ce qui ne pourra que faciliter les choses.

 

Cher(e)s ami(e)s, nous avons pu, vous et nous, depuis toutes ces années, créer des liens de confiance et d’amitié dans un engagement commun pour la jeunesse, les droits élémentaires, la justice et la dignité humaine. La mise à disposition gracieuse de la belle salle communale du Centre Pôle Nord par Faouzia, ce dont je la remercie encore, pour la prochaine fête annuelle de SOS Migrants, en est la dernière illustration. C’est pourquoi nous vous proposons de travailler ensemble sur cette jurisprudence de réquisition de bâtiments privés vides. D’autant qu’à Etterbeek, la convention d’occupation s’arrête le 14 septembre, date à laquelle nos amis de « Voix des sans-papiers » risquent de se retrouver une fois encore à la rue, femmes et enfants compris.

 

Je vous propose de nous rencontrer à la rentrée pour parler de tout cela.

 

Vous remerciant pour l’amitié et la confiance que vous nous témoignez depuis des années, qui sont réciproques croyez-le bien, et pour la bienveillante attention que vous voudrez apporter à ma démarche, je vous prie de croire, Madame, Messieurs, cher(e)s ami(e)s, en l’expression de mes sentiments chaleureux.

 

 

Serge Noël, président de SOS Migrants.

 

PS : je vous joins en attaché le texte de l’arrêté pris par Etterbeek, ainsi que la convention d’occupation précaire qui nous lie à la commune d’Etterbeek.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *