Harcèlement, répression, errance : il faut une solution humaine pour les sans-papiers à Bruxelles

sipa-ap-661218-jpg_454066_660x281 (1)

Le collectif « Voix des sans-papiers » occupait depuis deux ans, en bonne harmonie avec le voisinage, un bâtiment situé au 184C Bd Léopold II. Suite à une décision communale d’insalubrité du bâtiment, décision pourtant contestée par une contre-expertise, le collectif a dû quitter ce bâtiment le 12 septembre. A cette occasion, quelques membres encore présents ont été raflés, arrêtés, incarcérés en centre fermés, et certains d’entre eux ont été expulsés, sans avoir commis aucun crime.

Les quelque 200 femmes, enfants et hommes se sont installés à Schaerbeek, au 137 bd Reyers, d’où le propriétaire les a expulsés avec ordre de quitter ce 12 novembre. Le propriétaire, la SA des Sénioreries le Vigneron, s’est attaqué à l’association facilitatrice, et non occupante, SOS Migrants, qui soutient la « Voix des sans-papiers » dans son combat et sa survie depuis deux ans, qui continue et continuera de le faire. SOS Migrants ayant été condamné en justice de paix, l’association a demandé à son avocat, Maître Daoud, d’aller en opposition, ce qui se prépare. L’enjeu est évidemment exemplaire : se dirige-t-on, l’air de rien, vers le crime de solidarité ? C’est ce que la justice nous dira dans les prochaines semaines.

Dans l’urgence, le collectif VSP a donc quitté le 137 Bd Reyers pour s’installer au 40 rue de l’Olivier, un bâtiment vide appartenant au Foyer schaerbeekois.
D’occupation en occupation, les sans-papiers errent ainsi à Bruxelles depuis des semaines aux portes de l’hiver. Avec le poids de fatigue et d’angoisse qu’on imagine. N’ont-ils pas eux aussi le bénéfice du droit au logement reconnu à tous dans la Constitution belge ? Ils espèrent pouvoir mener avec les responsables communaux de Schaerbeek une négociation aboutissant à un contrat d’occupation précaire, au moins jusqu’après l’hiver.

Il s’agit de respecter la dignité d’hommes et de femmes, puisque des familles, des femmes, des enfants, des personnes âgées, sont concernés. Nous demandons à la commune de Schaerbeek de bien vouloir envisager cet aspect primordial des choses, comme l’ont fait les nombreux citoyens schaerbeekois qui se sont spontanément impliqués dans le soutien aux sans-papiers de VSP.

Ce lundi 21 novembre 2016, nous vous invitons à une conférence de presse, à 10h, au 40 rue de l’Olivier à 1030 Schaerbeek, avec le soutien de la Plate-forme de soutien aux sans-papiers, de SOS Migrants, du MRAX, du CIRE, de la CSC, de la FGTB, en présence et avec des interventions des membres de VSP et de citoyens schaerbeekois solidaires.

Contact : Serge Noël – 0486 85 73 81

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.