Sous la pression européenne, Syriza change la règle du jeu des commissions de recours de l’asile

prosfiges1_6

Sous la pression de l’Union européenne, notamment du gouvernement allemand, Syriza et son ministre « de gauche » Mouzalas propose en urgence un amendement qui modifie la composition des commissions de recours des demandeurs d’asile: ils remplacent un des membres sur trois qui était nommé par l’autorité indépendante « Commission nationale pour le Droits de l’Homme » par quelqun nommé par la justice. Il s’agit d’une intervention politique sans précédent pour sauver l’accord complètement illégal entre l’UE et la Turquie dont la Grèce risque de porter seule la responsabilité juridique. Les commissions de recours avaient publié une trentaine de décisions qui ont rejeté les décisions d’inadmissibilité issues au premier degre, et donc ont interdit les expulsions imminents des Syriens en Turquie http://www.efsyn.gr/ar…/tropologia-kata-paraggelia-vryxellon
Des demandeurs d’asile (un Afghan et deux Pakistanais) viennent de saisir la CJUE contre le Conseil de l’UE sur cet accord http://www.statewatch.org/…/eu-council-turkey-agreement-cha…

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.