Oxfam affirme que les pays riches ont accueilli seulement 1,39% des réfugiés syriens !

12931280_1724173077830545_1494466864356471447_n

Diario Publico – Publicado: 29.03.2016 11:06

« Les réfugiés les plus vulnérables ne peuvent pas retourner dans leur pays »

Selon l’analyse de l’organisation humanitaire, le Canada, l’Allemagne et la Norvège se sont engagés à accueillir plus de personnes qui leur correspondraient par la taille de leur économie.

Oxfam a dénoncé mardi que les pays riches ont délocalisé depuis 2013 seulement 1,39% des cinq millions de réfugiés syriens, et a demandé d’augmenter leurs efforts pour atteindre les quotas qui leurs sont applicables.

A la veille de la conférence sur la crise des réfugiés qui aura lieu mercredi prochain à Genève, l’ONG exhorte ces pays riches à offrir une « relocalisation ou d’autres formes d’admission humanitaire à 10% des réfugiés enregistrés d’ici la fin de 2016, ce qui est équivalent à environ 480.000 personnes. »

Jusqu’à présent, les pays ayant le plus de ressources financières, y compris les Européens, ont offert la réinstallation à 129,966 personnes, « soit seulement 27% du minimum qu’ils devraient accueillir», a déclaré Oxfam dans un communiqué. Parmi ces personnes, seules 67.108 ont réussi à atteindre leur destination finale, c’est à diré 1,39%.

« Depuis six ans que cette terrible crise a commencé, plus de 4,8 millions de Syriens ont cherché refuge en Turquie, au Liban, en Jordanie et dans d’autres pays de la région ». Une personne sur cinq au Liban est un réfugié syrien, et en Jordanie, la population réfugiée représente 10% du total et la quatrième plus grande «ville» du pays est un camp de réfugiés.

Oxfam a également critiqué « quelques tentatives d’utiliser la politique de réinstallation des réfugiés en tant que monnaie d’échange » pour obtenir d’autres accords politiques, tels que le récent accord entre l’UE et la Turquie. » Ces manœuvres  » ont aggravé la situation et provoqué des controverses pour la validité politique, éthique et même juridique, fait valoir Oxfam.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.