Impérialisme, guerre et guerre anti-terroriste, néo-colonialisme ….. LE CHANTAGE DU TERRORISME

12109927_10208667817402939_8296636579837063228_o

Dans le cadre des opérations Barkhane, des éléments de la gendarmerie française (on ne sait pas combien) seront prochainement déployés à Ouagadougou pour faire face à toute « crise de terrorisme » dans la région Ouest Africaine et vont intervenir en cas d’attaque terroriste.
De façon basique, cela signifie trois choses :
1. Les attaques terroristes en Afrique constituent une opportunité pour la France de renforcer sa présence militaire en Afrique
2. Il n’y a aucun débat démocratique au Burkina sur les règles d’engagement des forces militaires étrangères
3. Le Burkina Faso sera encore plus exposé aux attaques terroristes
Lorsque l’on écoute les « experts » français sur RFI, France 24 …, le groupe terroriste Aqmi en attaquant la Côte d’Ivoire a frappé symboliquement la France. «Frapper la Côte d’Ivoire, c’est bien évidemment une façon de s’en prendre à l’allié historique de la France dans la région» a expliqué Antoine Glaser : «Vous voyez, vous faites la chasse aux djihadistes au Mali, au nord du Niger, dans la bande sahélo-saharienne, mais nous on vous tape au cœur du business et de la présence française dans la région.»

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.