Les portes de l’Office des étrangers, frontière virtuelle de la Belgique…: filtrage, fichage, mise en détention et expulsions

db2de541293171af2b0ccdf7c64d72d4-1448636655

Ils sont des milliers à se présenter à l’Office des Étrangers à
Bruxelles espérant obtenir l’asile dans notre pays ces derniers mois.
Ils sont visibles, les médias en parlent quotidiennement. Et comme à
toutes les frontières de l’espace Schengen le filtrage bat son plein,
filtrage basé sur les décisions et les déclarations de l’homme tout
puissant: le Sécrétaire d’Etat Théo Francken

.Nouveauté de la semaine :Francken adresse aux Afghans une lettre de
dissuasion de demander l’asile en Belgique.Cette fois-ci Theo a choisi
comme cible les Afghans puisqu’ils sont majoritaires à leur porte
actuellement et qu’il veut désengorger l’accueil! Il y a 2 mois
c’étaient les Irakiens. Et après…?

Actuellement il y a des dizaines d’Afghans enfermés dans les centres
fermés, pour certains en attente de leur interview au CGRA, pour
d’autres en attente de leurs expulsions dans le cadre de Dublin vers
parfois des pays dont le traitement de demandes d’asile pose question.

Ceci n’est pas une politique typiquement belge mais une politique
d’exclusion généralisée à toutes les frontières de l’espace Schengen,
les stratégies de chaque pays étant différentes, stratégies toujours
accompagnées de grandes déclarations officielles des politiques. Par
exemple actuellement à la frontière de la Macédoine seules les Irakiens,
les Afghans et les Syriens peuvent passer ! Les autres (beaucoup
d’Iraniens)sont parqués le long des frontières et entament des actions
de protestation (grève de la faim…..)

Les Etats croient devoir se « protéger » d’une « invasion », utilisant
la répression, l’enfermement et l’expulsion. L’Europe ne veut plus de
réfugiés.

Frontières après frontières, nationalités après nationalités, le “flux”
est interrompu avec répression. La diabolique Europe ferme ses portes.

C’est à ça que servent les frontières et les états: ficher, réprimer, et
expulser les “indésirables”

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *