DES ATTENTATS DJIHADISTES AU PROFIT DE L’EXTRÊME DROITE ANTI-MUSULMANE

11988761_974026945990026_7757750466378216892_n

Le quotidien français « Libération » de ce mercredi publie une très intéressante interviewé de Gilles Kepel sur l’« après-vendredi 13 ». Pour ce politologue spécialiste de l’islam, notamment auteur du livre « Terreur dans l’Hexagone, genèse du djihad français » (qui sortira en janvier prochain chez Gallimard), les attentats commis par Daesh (ledit « Etat islamique »), le 13 novembre dernier à Paris, pourraient annoncer son déclin. Comme « le 11 septembre » a donné lieu à une régression d’Al-Qaeda d’abord, à sa quasi disparition ensuite.

Dans cette interview avec « Libé », Gilles Kepel affirme que pour finir « les attentats du 13 novembre vont se retourner contre l’Etat islamique ». Au sujet du bilan de ses attaques à Paris, Il dit : « Il est ambigu. D’un côté, ils ont montré leur capacité à tuer beaucoup de monde. De l’autre, à mon sens, ils n’ont pas réussi à mobiliser. Or c’est ce qui est important. Et il sera de plus en plus difficile pour eux d’apparaître comme un idéal puisqu’ils tuent dans les rangs de ceux-là même qui pourraient être des sympathisants potentiels. »

DJIHADISTES ET EXTRÊME DROITE

Pour Kepel, ces attentats seront cependant bénéfique pour l’extrême droite, matrice politique du tempo anti-musulman en Europe. Pour le politologue, en effet l’un de leurs objectifs « est de faire monter l’extrême droite,  »l’islamophobie », qu’il y ait des lynchages, des femmes voilées attaquées, des épiceries halal incendiées, etc. Et donc de faire en sorte que le musulman de base, qui n’a rien à voir avec Daech, soit pris en otage par cette  »islamophobie » et rejoigne le jihadisme. »

Cependant, cet objectif devrait connaitre un retournement de situation. Selon Gilles Kepel, « cette fois, à la différence des attentats de janvier dont les cibles étaient des  »islamophobes », des  »apostats » et des Juifs, ils tuent tout le monde. Ils ont visé des cafés bobos et branchés mais où se retrouvent aussi des enfants issus de l’immigration post-coloniale. La jihadosphère a abondamment applaudi mais il n’y aura pas de mouvement  »Je ne suis pas le Carillon » ou  »Je ne suis pas le Bataclan », comme il a pu y avoir  »Je ne suis pas Charlie ». Cela va se retourner contre eux. »

Au final, nous pouvons l’espérer, Daesh, les autres entreprises de la terreur et l’extrême droite seront mis hors d’état de nuire un jour ou l’autre.

RésistanceS.be / S.H

NOTRE PHOTO :
Graffitis néonazis sur la mosquée de Castres, en 2009 – Photo : Isère antifascisme

SOURCE :
« Les attentats du 13 novembre vont se retourner contre l’Etat islamique », interviewé du politologue français Gilles Kepel, in « Libération » du 25 novembre 2015, p. 6 et 7 [ En ligne : www.liberation.fr/planete/2015/11/24/gilles-kepel-les-attentats-du-13-novembre-vont-se-retourner-contre-l-etat-islamique_1415864 ].

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.