Pour que Gagik poursuive sa formation d’électricien à l’IFAPME de Mons

12244626_10208262763755798_380681635369555526_o

Pour que Gagik poursuive sa formation d’électricien à l’IFAPME de Mons :

Gagik est Arménien, il est arrivé avec sa famille en Belgique en 2008, à l’âge de 14 ans. En juin 2015, il a réussi une première année d’études d’électricien à l’IFAPME de Mons. En seconde, il y a des stages en entreprise à effectuer. Il a trouvé un employeur mais, pour lui, le permis de travail est obligatoire. Des demandes pour l’obtenir ont été effectuées auprès de la Région Wallonne.

Ce jeune étant considéré en séjour illégal, la Région Wallonne refuse d’accéder à la délivrance de ce permis de travail. Malgré le fait qu’il vit en Belgique depuis sept ans et qu’il ait réussi la première année de cours, ce jeune homme est donc mis dans l’obligation d’arrêter les études alors que son plus grand désir est d’obtenir cette qualification d’électricien.

La marche des Migrants a décidé d’agir et de le soutenir autour de cette revendication : avoir la possibilité de pouvoir poursuivre cette formation qui a été brutalement interrompue. Il est tout à fait injuste, discriminatoire et inadmissible que des personnes cherchant à s’insérer professionnellement soient freinées de cette manière-là dans les efforts qu’elles entreprennent.

Signez avec nous la pétition pour que Gagik puisse poursuivre les cours à l’IFAPME de Mons. Elle sera transmise à Eliane Tillieux, ministre compétente en la matière au gouvernement de la Région Wallonne, ainsi qu’à l’Office des Etrangers. Elle est le prélude d’une action de mobilisation au cours de laquelle nous demanderons à Jacques Gobert, bourgmestre de La Louvière et président de l’Union des Villes et Communes d’intervenir en faveur de ce jeune.

Éditeur responsable : Marche des Migrants, rue Abelville, 34, 7100 La Louvière.
Contact : 0497/370517 ou marchedesmigrants@skynet.be

Pour-que-Gagik-poursuive-sa-formation-d-electricien-a-l-IFAPME-de-Mons-16619

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.