Confirmation de la privatisation de l’accueil des réfugiés, dont déjà un centre confié à G4S, l’entreprise de sécurité engagée dans les territoires palestiniens occupés, en Irak et en Afghanistan…

corsendonk_apartments_turnhout_0

Extrait du site de FEDASIL

Les premiers demandeurs d’asile sont arrivés ce jeudi 8 octobre dans les logements de la société Corsendonck à Turnhout (Anvers). Le centre compte 377 lits.

Afin de pallier le manque de places d’accueil pour demandeurs d’asile, le gouvernement fédéral a décidé le 28 août dernier de confier une partie de l’accueil à des opérateurs privés via des appels d’offres publics et urgents. Le consortium Corsendonk-G4S s’est porté candidat pour offrir un accueil temporaire, notamment 377 places dans les ‘Corsendonck Apartments’ à Turnhout (province d’Anvers).

Si G4S est surtout connu pour ses activités de gardiennage et de sécurité, l’entreprise dispose aussi d’une expérience en matière d’accueil des demandeurs d’asile (notamment en Angleterre et en Autriche). Corsendonck est surtout actif dans le tourisme social. Les deux entreprises vont également gérer un autre centre d’accueil à Retie (Anvers). Celui-ci devrait ouvrir le 16 octobre prochain et comptera 125 places d’accueil.

Un centre ‘ouvert’
Le centre à Turnhout est un centre ouvert. Les premiers demandeurs d’asile seront accueillis le 8 octobre et y séjourneront plusieurs mois. Il s’agit de personnes en familles (adultes et enfants) et d’hommes isolés, essentiellement originaires de régions en conflit comme la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan. A terme, le centre pourra accueillir 377 personnes. L’accueil comprend les besoins de base (gîte, couvert) et un accompagnement social et médical. L’offre de service répondra aux exigences de qualité fixées par Fedasil dans le cahier des charges. Une équipe de 20 collaborateurs professionnels a reçu une formation complémentaire de Fedasil et se charge de la bonne gestion du centre.

Une séance d’info a été organisée le 6 octobre pour les riverains du centre, en présence des autorités communales, de Fedasil et de Corsendonk-G4S. La commune organise aussi une action spéciale via laquelle les habitants de Turnhout peuvent devenir parrain ou marraine d’un demandeur d’asile.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.