Pour le respect des droits des migrants, au Maroc, en Belgique, et ailleurs – manifestation à Bruxelles le 11 octobre

IMG_1089 (1)

Les associations et organisations de la société civile belge, agissant notamment dans le domaine de l’immigration, réunies à Bruxelles le jeudi 11 septembre 2014, à l’appel des associations subsahariennes au Maroc et des associations marocaines des droits de l’homme, ont évoqué la mémoire du jeune Sénégalais Charles Paul Alphonse Ndour (26 ans), assassiné sauvagement à Tanger le 30 août dernier. Cet acte odieux et criminel a été accompagné de ratonnades contre les migrants subsahariens dans le quartier Boukhalef de la même ville. Lors des manifestations de colère contre cet acte odieux, la police a procédé à des arrestations et même des expulsions de plusieurs subsahariens, soit qui ont manifesté leur colère, soit qui ont été raflés en plein centre ville. Encore un crime qui remet en surface le problème brûlant du racisme au Maghreb, tant sur le plan étatique que dans certaines couches des sociétés maghrébines.
Ces phénomènes de rejet d’une rare violence, qui se développent de plus en plus dans les sociétés maghrébines, commencent à les gangréner dangereusement. Nous sommes consternés et indignés par cette haine de l’Autre, qui a tendance à se propager insidieusement dans nos sociétés, tant au nord qu’au sud de la Méditerranée. Celle-ci est favorisée principalement par les politiques migratoires de l’Union Européenne, et ce en lien direct avec les gouvernements des Etats du sud de la Méditerranée, interdisant toute circulation des personnes et échanges entre les peuples.
La lutte contre le racisme et les discriminations est l’un des combats prioritaires à mener par l’ensemble des forces de progrès de la société civile belge. Nos sociétés sont et seront de plus en plus composites sur tous les plans, linguistique, culturel, ainsi que d’origine. Les migrants sont et seront l’une des composantes de nos sociétés. Ils constituent une richesse indéniable pour un développement solidaire et humain.
Les actes criminels perpétrés contre tout citoyen, sans distinction d’origine, doivent être punis par la loi, diligentée par des enquêtes indépendantes. Les autorités, quant à elles, doivent assumer leur fonction première : celle d’assurer la sécurité de tous.
Nous lançons un appel à l’ensemble des acteurs de la société civile belge, à participer à un rassemblement de protestation et de solidarité, afin faire barrière à la montée des intolérances, de la xénophobie et du racisme, attisés par les politiques d’extraterritorialité et d’externalisation des frontières de l’Europe.
Rassemblement, le samedi 11 octobre 2014, de 15h30 à 16h30
devant l’ambassade du Maroc, située au 29, Boulevard Saint Michel – 1040 Etterbeek
Nous les invitons dans la foulée, à rejoindre notre initiative de création d’une coordination belge de défense des migrants en Belgique.

Bruxelles, le 24 septembre 2014
SOS Migrants – VEGA – Na’oura – Voix des sans-papiers – Anaroz asbl – Parti communiste – Collectif Mémoire coloniale et lutte contre la discrimination – AMDH Belgique – MOJA

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *