ALAGIE CASSAMA OU LA HONTE DES AUTORITES SUISSES !

1364842887_B976630780Z.1_20150925174653_000_G2358NKGR.1-0

LA SUISSE RENVOIE PAR VOL SPECIAL UN DETENU DANS LE MAUVAIS PAYS
Ce mercredi 30 septembre, les autorités suisses ont renvoyé Alagie CASSAMA par vol spécial. Après avoir passé 12 heures entre Genève et Zürich sans manger et sans boire, Alagie Cassama est arrivé à Dakar (Sénégal), alors qu’on lui avait prétendu l’amener chez un juge à Genève. Or, Alagie Cassama n’est pas Sénégalais ! Alagie n’a jamais mis les pieds au Sénégal de toute sa vie, il n’y connaît personne et il n’en parle pas la langue !
En 2012, Alagie demande l’asile en Suisse, fuyant la Gambie car il y est menacé de mort. Il arrive en Suisse et s’adapte vite, il est intelligent, apprécié de tous et très doué dans le football. Il intègre une équipe de 3ème ligue au FC Donzelle. Les autorités suisses ne rentrent toutefois pas en matière concernant sa demande d’asile et il est sommé de rentrer dans son pays d’origine.
La Suisse, ne croyant pas à sa nationalité gambienne, le présente à diverses délégations Et c’est la délégation sénégalaise qui, contre toute attente et en moins de dix minutes, le reconnaît citoyen sénégalais. Alors qu’Alagie se présente à toutes ses convocations et fait tout son possible pour obtenir des preuves de sa nationalité gambienne, Genève prononce sa mise en détention administrative à la Favra puis à Frambois, au motif qu’il ne collabore pas avec les autorités à l’organisation de son départ pour… le Sénégal. Or, Alagie ne s’oppose pas à son départ, il s’oppose à la destination retenue par les autorités : le Sénégal !
Finalement, Alagie réussit à obtenir un acte de naissance envoyé par sa soeur Sira C, domiciliée en Gambie, prouvant sa nationalité. Avec beaucoup d’insistance, son avocate obtient des autorités suisses, qu’elles présentent Alagie à l’ambassade gambienne. Après vérification de son acte de naissance et un interrogatoire poussé dans un dialecte local, l’ambassade le reconnaît Gambien. Nouveau coup de théâtre : deux jours plus tard, l’ambassade revient sur sa décision et ne le reconnaît plus comme citoyen de Gambie.
Les autorités suisses ont renvoyé Alagie mercredi 30 septembre 2015 par vol spécial, à Dakar.
Ce faisant, elles se sont :
· Moquées des déclarations d’Alagie, qui pourtant n’a jamais changé sa version depuis son arrivée : il est gambien.
· Moquées également de la bonne foi de son club de football et de nombreux.ses citoyen.ne.s se portants garants pour Alagie.
· Arrangées pour faire passer Alagie pour sénégalais et ainsi le renvoyer pieds et points liés, sans aucune dignité, sachant que la Gambie et la Suisse n’ont pas d’accords de réadmission de leurs citoyens.
Les autorités tant gambiennes, sénégalaises, que suisses jouent avec un être humain comme avec un pion sur un échiquier.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.