Des tentes du parc Maximilien remontées pour accueillir le flux du week-end

12019760_483362238492335_5587110273566738148_n

Des tentes ont dû être remontées samedi sur le camp Maximilien, a indiqué samedi soir la porte-parole de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés , Elodie Franckart. Elle dénombre entre 400 et 500 personnes dans le campement.Elle attribue entre autres cette mesure à la fermeture de l’Office des Etrangers le week-end.

« Le bâtiment WTC III accueille seulement ceux qui ont reçu un ticket de l’Office des Etrangers. Donc, ceux du week-end (100 à 150 par jour) sont sans solution. » Elodie Franckart explique par ailleurs le fait que seules 268 places sur 300 aient été occupées jeudi soir dans ce bâtiment de la Croix Rouge, par le temps nécessaire aux procédures de contrôle qui crée des files décourageantes et par le fait que les dortoirs sont non mixtes.

Elle relève par ailleurs que les 200 places supplémentaires prévues pour vendredi soir n’ont été ouvertes qu’à partir de 14h00 samedi et que les réfugiés ont eu du mal à obtenir l’information de leur ouverture effective. La Plateforme a commencé vendredi soir à mettre en oeuvre un hébergement citoyen via le site www.bxlrefugees.be, lancé mercredi.

Un nouveau bâtiment d’accueil nécessaire?

« Il faudrait un nouveau bâtiment pour l’accueil », estime Elodie Franckart, qui souhaite que le camp puisse être démonté avant d’être confronté à des problèmes sanitaires liés à la météo. « Tant que l’Office des étrangers n’augmentera pas son quota de 250 personnes par jour à 500, le nombre de réfugiés en situation de pré-accueil ne pourra pas être résorbé, car les flux continuent. Même si on vide le camp grâce à la solidarité citoyenne, le campement devra être remonté dans un mois en l’absence de changement de politique ».

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *