SOS Migrants: rapport moral de l’année écoulée

GetAttachment

RAPPORT MORAL 2014

2014 a été une année de reprise intensive des activités de l’association, avec notamment les multiples participations à des réunions, manifestations et actions co-organisées avec d’autres associations et les collectifs de sans-papiers en plein essor, et le lancement de trois projets qui voient leur aboutissement en 2015 :
-« Visages Humains », l’ouvrage collectif reprenant 23 parcours de migrants aujourd’hui en Belgique ;
-le projet de création écrite avec les femmes migrantes venues en Belgique par regroupement familial, ayant quitté leur conjoint suite à de mauvais traitements et ayant perdu leur titre de séjour ;
-le projet d’échange de jeunes à Rabat.

Une AG de préparation de la fête annuelle a eu lieu le mercredi 19 mars, et l’AG annuelle statutaire le jeudi 12 juin. Le CA s’est réuni à diverses reprises entre les AG.

Site web, groupe Facebook
Un site web a été créé par un webmaster bénévole, membre de « SOS Migrants », ainsi qu’un groupe Facebook. Le site web propose une présentation détaillée de l’association et de ses réalisations, ainsi que des rubriques régulièrement tenues à jour concernant la lutte des migrants en Europe, au Maroc et ailleurs, la politique d’asile, l’actualité de l’association. Le groupe Facebook, qui comprend plus de 650 membres à ce jour, relaie quotidiennement les informations sur la lutte des migrants, la politique européenne de migration, les divers événements et mobilisations en Belgique et ailleurs.
Fête annuelle
La fête annuelle de « SOS Migrants » a été organisée le samedi 26 avril, à la salle de la Jeunesse de la Ville de Bruxelles, que nous avons obtenue gratuitement cette année. Plus de 200 personnes y ont participé. Un bénéfice de 640 euros a été dégagé, après remboursement des frais (sono, achats de boissons, achat et préparation de la nourriture par les mères d’Anneessens). Une riche programmation était proposée, avec de la chanson française, de la musique orientale, de la poésie, du rap, du jazz/rock.

Manifestation devant l’ambassade du Maroc
Le samedi 11 octobre, « SOS Migrants » organisait avec d’autres associations (« Voix des Sans-papiers », Anaroz asbl, Naoura, parti communiste, collectif Mémoire coloniale), un sit-in devant l’ambassade du Maroc, à l’appel des associations marocaines, pour réagir aux crimes racistes commis à Tanger.

Participation à des manifestations, des réunions publiques, des initiatives communes
A l’occasion de la mort de Nelson Mandela, « SOS Migrants » a participé à la commémoration organisée par les associations africaines à Bruxelles, précédée de plusieurs réunions de préparation.

« SOS Migrants » a participé à une conférence publique sur la lutte contre le racisme, organisée par le MRAX à Schaerbeek, le mercredi 19 février.

« SOS Migrants » a participé aux travaux de préparation du Forum social maghrébin, le mardi 11 février, le jeudi 20 mars, au siège du CNCD, ainsi qu’au Forum lui-même.

« SOS Migrants » participait à la fête des Afghans, au Béguinage, avec un stand et des tracts présentant nos projets, le vendredi 9 mai.

« SOS Migrants » était présent avec un tract à la manifestation de la Caravane européenne des sans-papiers le 26 juin.

« SOS Migrants » était coorganisateur de la « manifestation pour la dignité », en réaction aux déclarations de Théo Francken sur la « plus-value » des différentes immigrations, place Poelart à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés.

« SOS Migrants » a participé à la manifestation commune contre l’opération « Mos Maïorum », de contrôles et de rafles des migrants en Europe, le mercredi 22 octobre, devant la gare Centrale, avec des réunions de préparation à l’occupation des sans-papiers de St Josse.

« SOS Migrants » a participé à l’ « Ecole des sans-papiers » organisée par le MRAX, Pigment et d’autres associations, avec une animation/initiation pour les rapporteurs d’atelier le lundi 20 octobre, et une formation/initiation sur la prise de parole et l’expression écrite, le mardi 4 novembre.

« SOS Migrants » a participé à la première manifestation de « Voix des Sans-Papiers » le dimanche 3 octobre, ainsi qu’à de nombreuses autres manifestations organisées dans les mois suivants par le Front des Migrants.

« SOS Migrants » a participé à la conférence organisée à Louvain-la-Neuve par le Comité étudiant de soutien aux sans-papiers, le mardi 21 octobre en soirée.

A partir de novembre, « SOS Migrants » a participé aux réunions de deux lieux de coordination de la lutte des sans-papiers, le Front d’actions des Migrants, au MRAX, rassemblant le Kids Parlement, la CRER, le MRAX et des collectifs de migrants ; et la Plateforme de soutien aux Migrants, à la Ligue des Droits de l’Homme, rassemblant les syndicats, le CIRE, la LDH, VEGA, le PTB, d’autres associations, et les collectifs de sans-papiers.

Liens avec « Voix des Sans-papiers », à Molenbeek
Une première visite a été organisée à l’occupation des sans-papiers de Molenbeek le mardi 5 août. D’autres rencontres ont eu lieu à partir du mardi 12 août. A partir de septembre, « SOS Migrants » a participé à toutes les réunions du comité de soutien de « Voix des Sans-papiers », à l’occupation de Molenbeek, tous les lundis soirs. Plusieurs réunions ont rassemblé les responsables de « Voix des Sans-papiers » et « SOS Migrants » autour de trois projets communs : une opération de propreté publique dans le quartier de l’occupation, une rencontre/goûter avec les voisins de l’occupation, une convention d’occupation provisoire du bâtiment de Molenbeek que « SOS Migrants » était prêt à signer avec le propriétaire. « SOS Migrants » était présent en soutien aux séances de la Justice de Paix de Molenbeek, suite à une procédure d’expulsion du bâtiment occupé, lancée par le propriétaire. Cette procédure n’a pas abouti. « SOS Migrants » a servi d’interface entre la commune de Molenbeek et « Voix des Sans-papiers », concernant les relations entre les autorités et l’occupation, ainsi qu’avec SIBELGA, qui est venu pour interrompre la fourniture d’électricité, ce que nous avons pu éviter grâce à des contacts à SIBELGA.

« Visages Humains ».
Le projet a été financé grâce à un subside obtenu avec le partenaire « Interpôle » auprès du Secteur Jeunesse de la Fédération Wallonie/Bruxelles. La première réunion de préparation, avec le groupe des jeunes témoins sans-papiers, a eu lieu le samedi 15 février. A partir de cette date, des ateliers de discussion et d’écriture ont eu lieu tous les samedis de 16h à 18h. Des démarches diverses, pour constituer et renforcer le groupe ont été menées au Petit Château en février et mars, ainsi qu’en direction des autres partenaires (« Synergie 14 », Bruxelles Laïque, Kids Parlement, etc…). A partir du mois d’avril, d’autres ateliers supplémentaires ont été proposés tous les mercredis, entre 14h et 16h, pour répondre aux disponibilités des témoins sans-papiers. A partir du mois de septembre, des ateliers ont encore été ajoutés le vendredi soir. Ce qui, entre septembre et décembre, a porté le nombre d’ateliers d’écriture à trois par semaine. A partir du mois de novembre, le groupe des témoins a été élargi à des sans-papiers adultes membres des collectifs de sans-papiers, avec leur participation aux ateliers d’écriture et/ou des séances d’interviews et de relectures personnalisées.

Le groupe des femmes
Des réunions de préparation du projet et du dossier de demande de subsides ont eu lieu les vendredis 21 mars et 27 juin. Un dossier a été préparé et présenté à la Fondation Roi Baudouin, qui a été accepté. Un subside de 5000 euros a été obtenu.

Echange de jeunes
Deux voyages de préparation du projet d’échange de jeunes ont eu lieu à Rabat entre le 22 et le 30 mars, et du 15 au 22 septembre, au cours desquels les partenariats ont été conclus avec la Maison des Jeunes de Kénitra, le FMAS, le Conseil des Migrants subsahariens au Maroc, l’AMDH, ARESMA… Des ateliers de théâtre étaient d’ors et déjà lancés avec les jeunes migrants à Rabat. Plusieurs réunions étaient organisées à Bruxelles avec les jeunes participants belges. Un dossier de demande de subside a été déposé auprès de la Ville de Bruxelles, avec le partenaire « Interpôle », qui a obtenu un budget de 5000 euros. Un deuxième dossier a été déposé au Bureau International Jeunesse entre mars et septembre, qui a été rejeté. Motif : les partenaires marocains n’apparaissaient pas assez. Un nouveau dossier, modifié, après de nouvelles réunions à Rabat, a été déposé en 2015, avec succès (5000 euros octroyés).
Aides individuelles et accompagnements
Dans le cadre des activités propres de « SOS Migrants » (notamment les ateliers d’écriture avec les jeunes et les adultes), ainsi qu’en relation avec nos contacts et notre collaboration avec « Voix des Sans-papiers » à Molenbeek, une écoute personnalisée, avec aide, orientation et accompagnement, a répondu aux demandes de nombreux sans-papiers (près de 100 dossiers ouverts à ce jour), concernant les relations avec les avocats, la procédure d’asile ou de régularisation, la recherche d’école, de logement, de carte médicale urgente, etc… Des réunions ont également été organisées par « SOS Migrants » avec des collectifs de sans-papiers, sur la question des bâtiments vides à occuper, notamment à St Gilles.

Bruxelles, mai 2015

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.