Le secrétaire d’État Theo Franken invité au camp des réfugiés Maximilien – Bruxelles

10421537_10153208347313877_6044135341830577058_n

La capacité du parc est à saturation. Depuis plusieurs semaines, le collectif de la Plateforme citoyenne travaille nuit et jour afin d’offrir un accueil décent aux demandeurs d’asile. Avec l’aide de ces citoyens, et diverses associations et ONG, le camp Maximilien a pris une telle ampleur qu’il en est devenu un village. Avec près de 325 tentes, celui-ci arrive à saturation et ne pourra bientôt plus recevoir de nouveaux arrivants.

L’alternative du gouvernement n’ayant pas rencontré de succès, nous sommes aux portes d’un drame social, un de plus pour ces migrants qui ont déjà tant perdu. Dès lors, la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés invite le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration sur le camp des réfugiés afin de constater par lui-même la situation sur le terrain et que nous puissions discuter des pistes de solutions.

Le camp est devenu un village

Le week-end passé, plusieurs centaines de bénévoles sont venus prêter main forte aux organisations sur place afin de stabiliser le camp. Des équipes de menuisiers, de médecins, de juristes, de logisticiens, d’infirmiers, de traducteurs et de cuisiniers ont été constituées.

Une école mobile, une antenne médicale, un stand cuisine, des centres de distribution ont notamment vu le jour. Plusieurs milliers de citoyens sont déjà venus apporter des dons et leurs bras : nous ne les remercierons jamais assez pour ce merveilleux élan de solidarité populaire.

Un camp quasi à saturation

Avec près de 325 tentes occupées, le nombre d’occupants est proche de 1000. Il ne sera donc, d’ici peu, plus possible de recevoir les nouveaux demandeurs pour une question de places mais pour garantir la salubrité et la sécurité de l’espace.

Nous insistons aussi sur le fait que le camp n’a pas vocation à durer. Il devait, au départ, être une solution temporaire, en attendant une solution fédérale afin de ne pas laisser les réfugiés à l’abandon, dans les rues de Bruxelles.

L’alternative proposée par le fédéral ne rencontre pas le succès

Seules 25 personnes ont dormi dans la Tour WTC la nuit passée. Le fait que les dortoirs du centre ne soient ouverts que la nuit et qu’ils ne disposent pas de douches rend l’alternative peu viable. De plus le centre n’a pas la capacité suffisante pour recevoir l’ensemble des migrants du camp. C’est un réel problème.

L’invitation au Secrétaire d’État

La saturation du camp est un problème immédiat. La dégradation prochaine des conditions météo en deviendra vite un autre. Dans un esprit constructif, la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés a donc invité le Secrétaire d’État à l’asile et à la migration Theo Francken sur le camp Maximilien afin de constater de visu la situation.

La plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles
Plus d’infos ?
Emmanuel Foulon
Coordinateur – Plateforme citoyenne
0497594186

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *