Ada Colau lors de la réunion municipaliste «Villes pour le bien commun»…Discours très émouvant et très fort de la maire de Barcelone !

« Pendant que les Etats donnent des excuses, nous les villes, nous nous sommes déjà organisées. Un réseau de solidarité naît partout dans nos villes. A tous ceux qui construisent des murs, nous, nous avons un message : Réfugiés, soyez les bienvenus, notre maison est la vôtre, et cela, ce n’est pas nous qui le disons, mais bien les gens ».
Ada Colau lira des lettres de citoyens adressées à la mairie. Des lettres très émouvantes et pleines d’humanité. Des citoyens, certains au chômage ou moins valides et avec peu de moyens, offrent leurs services pour aider et participer à cet élan citoyen d’accueil des réfugiés.
« Si Ana peut aider alors qu’elle et moins valide, pourquoi l’Etat Espagnol ne pourrait pas le faire. Honte à l’Etat ! »
La foule scande « Si Se Puede » (Oui on peut).
« Se Puede y se Debe…On peut et on doit avoir des Institutions à la hauteur d’une citoyenneté généreuse, travailleuse, courageuse et qui nous dit que cette humanité, que la vie, que la dignité, doivent être au centre des priorités de nos villes. Et, laissons derrière nous, l’égoïsme, la compétitivité, la spéculation, le mensonge et la tromperie…même si on veut nous convaincre du contraire…SI SE PUEDE ! »

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.