Le gouvernement fédéral ne veut plus laisser les demandeurs d’asile dormir dans le parc Maximilien

refugies_dons-384x216

Le gouvernement fédéral ne veut plus laisser les demandeurs d’asile dormir dans le parc Maximilien dans le quartier nord de Bruxelles, en face de l’Office des étrangers, l’administration chargée d’enregistrer leurs dossiers. Le gouvernement souhaite un « accueil correct », a indiqué le vice-premier ministre MR et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders.

Un nombre sans cesse plus important de réfugiés campent dans ce parc faute d’avoir vu leurs demandes d’asile enregistrées par l’Office des étrangers qui ne peut à ce stade rencontrer toutes les nouvelles demandes formulées quotidiennement. Bon nombre d’entre eux sont priés de se représenter le lendemain. Le secrétaire d’Etat N-VA à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, a indiqué ces derniers jours que l’Office des étrangers ne pouvait enregistrer que 250 demandes par jour. Le Premier ministre Charles Michel a indiqué que ce nombre de 250 ne répondait pas à un point de vue idéologique, l’administration devant pouvoir s’adapter à la hausse ou à la baisse à l’évolution des demandes. Didier Reynders n’a pas souhaité commenter ce quota de 250 demandes au maximum par jour. « Le problème, c’est un accueil correct pour tout le monde à Bruxelles », a-t-il insisté

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.