Denis Lambert relaxé après avoir hébergé une famille sans papiers à Perpignan

img_0449

Le parquet de Perpignan a décidé d’abandonner les poursuites à l’encontre de Denis Lambert qui est finalement relaxé. Il comparaissait pour « avoir facilité le séjour d’étrangers sans titre de séjour » sur le sol français. Un couple d’Arméniens et ses 2 enfants, en situation irrégulière.

Denis Lambert a été relaxé par le tribunal correctionnel de Perpignan.
Il était poursuivi pour avoir hébergé une famille arménienne, qui était à ses côtés à la sortie du palais de justice.
Cet homme militant du réseau RESF avait été sollicité fin 2014, afin d’aider un couple de sans papiers et leurs 2 enfants âgés de 3 et 6 ans. Il les a hébergé jusqu’à ce que la famille et lui même fassent l’objet d’un contrôle de la police aux frontières.

Lors de sa garde à vue, Denis Lambert a reconnu avoir recueilli une famille de sans papiers. Ce qui n’est plus un délit depuis janvier 2013.
Mais là où la justice a voulu trouver à redire, c’est qu’il aurait avoué avoir bénéficié et profité d’avantages. Comme utiliser des produits donnés par des associations caritatives, profiter du « travail » domestique de la famille (faire la vaisselle, la lessive, préparer des repas…).

De nombreuses associations étaient présentes pour soutenir Denis Lambert.
Elles dénoncent la volonté de criminalisation de la solidarité par la justice et s’insurgent car elles voient dans ces actions judiciaires, une opération de discrédit à l’égard des particuliers qui viennent en aide aux immigrés illégaux.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *