L’UE a les moyens d’accueillir un million de réfugiés (responsable ONU)

index.jpg21

L’Union européenne est en mesure d’accueillir « un million » de réfugiés, a estimé lundi le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme pour les Nations Unies, Zeid Ra’ad Al Hussein.
L’UE a les « moyens de donner asile, sur un certain nombre d’années, à un million de personnes réfugiées venant de zones de conflits en Syrie et ailleurs », a-t-il affirmé devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, soulignant que ces migrants « ne sont pas des criminels ».
Cela ne représenterait que 0,2% de sa population, alors qu’au Liban, les réfugiés constituent 26% de la population, a-t-il précisé.
Les migrants « qu’ils aient ou non des visas, sont des gens qui ont les mêmes droits humains que nous tous ici », a-t-il dit devant les quelque 750 participants à ce Conseil.
M. Zeid a salué par ailleurs l’approche « plus globale » de l’UE en matière de migration, mais aurait souhaité des « pas plus audacieux ».
Le Canadien François Crépeau, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l’homme des migrants, a souligné de son côté l’échec des politiques répressives à contenir les flux migratoires et a comparé cela à l’échec de la prohibition de l’alcool aux Etats Unis.
« Il faut tirer les leçons de la prohibition aux Etats-Unis, quand la mafia créée par l’interdiction de l’alcool a seulement pu être vaincue lorsque la vente de l’alcool a été légalisée, régulée et taxée », a-t-il dit, plaidant pour une ouverture contrôlée des frontières.
M. Crépeau a rappelé que durant les années 50 et 60, des millions d’Africains et de Turcs ont traversé la Méditerranée pour trouver un travail en Europe ». « Personne n’est mort ou n’a été victime d’un trafiquant, il y avait des contrôles aux frontières partout, mais le cadre général était celui d’une mobilité facilitée, avec des visas facilement accessibles et des billets de ferry bon marché », a-t-il dit.
Lundi, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé que les corps de 18 migrants d’Afrique subsaharienne, morts de soif et d’épuisement, ont été découverts au Niger dans le désert.
De janvier à la fin mai 2015, plus de 100.000 migrants ont traversé la Méditerranée et 1.865 se sont noyés, selon l’OIM.
15 juin 2015
Source : AFP

Camara Laye
Coordinateur Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *