Le gardien d’Anhée, Narcisse Bola, se retrouve en centre fermé: cela faisait 10 ans qu’il était en Belgique et il devait se marier en juillet…

1343888438_B975478608Z.1_20150506201658_000_GTV4DT3CR.1-0

Après plus de dix ans passés en Belgique, Narcisse Bola est parfaitement intégré en Belgique et son parcours sportif en témoigne tout autant que sa détermination à trouver de l’emploi.

Narcisse Bola a retrouvé la liberté ce mercredi.
V.L
Narcisse Bola a retrouvé la liberté ce mercredi.
Pourtant, alors que celui-ci comptait se marier en juillet prochain, le Congolais d’origine a été emmené manu militari dans un centre fermé bruxellois lorsqu’il venait apporter des papiers pour son dossier de régularisation. Une information exclusive.

Lors du week-end dernier et comme à son habitude, Narcisse Bola a défendu la cage d’Anhée en P2B namuroise avec un succès 3 à 1 dans le derby face à Bioul.

Alors que son coach Marc Matisse allait dispenser le premier entraînement de la semaine programmé mardi en soirée, un appel est venu lui apprendre une bien mauvaise nouvelle concernant son gardien titulaire. « Durant la journée, Narcisse Bola devait se rendre à l’office des étrangers pour y apporter des documents liés à la régularisation de sa situation », détaille notre interlocuteur. « Contre toute attente et alors qu’il vit chez nous depuis dix ans, sa situation s’est compliquée au point qu’il a été emmené directement dans un centre fermé bruxellois. Depuis lors, Narcisse n’a pas retrouvé la liberté et il est en plein doute puisqu’il ne connaît pas la durée de son emprisonnement, ni l’issue finale de toute cette problématique. Désormais, Narcisse Bola peut compter sur l’aide d’un avocat d’Yvoir mais je n’ai pas plus d’informations car notre keeper ne peut plus utiliser son téléphone portable. »

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *