RAPPEL DE l’HISTOIRE AU PRESIDENT SUD-AFRICAIN – un texte du coordinateur du Conseil des Migrants subsahariens au Maroc

Résultat de recherche d'images pour "photos migrants en afrique du sud" Les Sud-Africains font tomber des statuts d’hommes blancs morts, mais ne pourraient même pas en gifler un vivant. Or ils peuvent lapider, brûler vif jusqu’à la mort un homme noir simplement parce qu’il est étranger. Petit rappel de notre part : la Zambie est en partie pauvre aujourd’hui parce qu’elle a subit les sanctions du régime de l’apartheid, le président Kenneth Kaunda refusant à l’époque de lâcher les noirs d’Afrique du sud, la Tanzanie et le Zimbabwe en particulier ont servi de bases arrières aux mouvements noirs interdits en Afrique du sud. Le président Mozambicain Samora Machel a probablement été tué en partie parce qu’il soutenait l’ANC., le président Burkinabé Thomas Sankara a peut-être précipité la décision de sa mise à mort après avoir humilié publiquement le président français François Mitterrand, reprochant à celui-ci de manière cinglante d’avoir reçu le président Pitter Botha. L’apartheid a armé et financé l’Unita de Jonas Savimbi en Angola et a une grande responsabilité dans la terrible et longue guerre civile qu’a connue ce pays, La guinée quand à elle a octroyé le passeport guinéen au leader de l’ANC, la RDC et le Cameroun ont tous apporté un soutient logistique et financier à l’ANC. C’est l’Afrique tout entière qui a payé une lourde tribu à la libération de l’Afrique du Sud. 65% des Sud-Africains se définissent comme des sud-africains et non comme des africains, c’est là le classique complexe de supériorité et le déni de l’Afrique de tout noir aliéné, de celui qui a l’honneur divin de côtoyer l’homme blanc, et qui pense qui ne peut pas vivre sans lui. On trouverait des chiffres certainement comparables aux Antilles, aux usa et dans une moindre mesure chez les immigrés africains en Europe. C’est ce complexe qui a aboutit à la tragédie du Liberia, où les afro. Américains ont fait subir 133 ans de ségrégation infernale aux libériens indigènes considérés comme inférieurs. C’est ce complexe de supériorité qui explique en partie la xénophobie de l’Afrique du sud. Plutôt que de blâmer donc les véritables responsables de leur situation économique et social catastrophique, ils s’en prennent aux africains qui ont souffert avec eux. Le manque d’éducation, l’aliénation culturelle, la supercherie de la réconciliation nationale après l’apartheid sont autant de choses qui expliquent les actes honteux qui s’y déroulent aujourd’hui. Pour notre part, tout ceci nous fait persuader de la pertinence du modeste travail que la génération future doit faire. Cette génération future va reconnecter historiquement et culturellement tous les noirs et leur apprendre à être fiers de l’Afrique. L’Afrique parviendra un jour à l’unité nous en sommes convaincus. Que les ancêtres accueillent les victimes des violences et que Dieu bénissent les sud-africains qui s’opposent à cette violence.

Camara Laye Coordinateur Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc

Tél: 00212533425345  00212615664018

skype:laye.camara813

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *